Vous êtes ici : Accueil

Accédez directement à Pronote en cliquant sur le lien suivant : Pronote
Documents joints pour aider à la connexion.

Accédez directement à Toutatice / Pronote en cliquant sur le lien suivant : Tout@tice
Documents joints pour aider à la connexion.

Ce jeudi 16 avril, les élèves de 3ème ont rencontré le lieutenant colonel Loïc KERIHUEL pour aborder le thème de la Défense dans le cadre de l’EMC.

En 1er lieu, ils se sont interrogés sur ce qu’est la Défense. Ce terme ne doit pas être assimilé au mot "militaire". La Défense concerne de nombreux domaines : lutter contre les attaques contre notre territoire, protéger les Français à l’étranger, lutter contre les atteintes aux Droits de l’Homme, protéger et aider les populations touchées par les catastrophes naturelles, les épidémies, lutter contre les cyber-attaques. Les élèves se sont montrés intéressés, posant de nombreuses questions. De plus, Défendre ne veut pas dire faire la guerre. La majorité des missions de Défense sont des missions d’aide, de paix, de sécurisation.

Ensuite, les élèves ont compris que les institutions (Président, Gouvernement...) participent à la Défense et sont même les 1ers organisateurs de la Défense. Les militaires ne sont que les exécuteurs d’une politique fixée par le Gouvernement et votée par le Parlement. Ce sont donc des civils qui organisent la Défense.

M. KERIHUEL a aussi expliqué que la Défense française ne se fait qu’avec des partenaires. La France fait donc partie d’alliances comme l’ONU, l’OTAN ou l’Eurocorps. Elle intervient partout dans le monde, dans tous les territoires français (la France possède le territoire à défendre le plus grand derrière les USA) mais aussi ailleurs dans le monde.

Enfin, le lieutenant colonel a expliqué que l’action militaire de la France se fait majoritairement très loin du territoire français pour faire en sorte que la menace n’arrive pas en France. Cependant, aujourd’hui des opérations se font sur le territoire en réponse à de nouvelles menaces comme par exemple l’Opération Sentinelle. Des militaires surveillent les lieux stratégiques contre les attentats.

La conclusion de l’intervention est de faire comprendre aux élèves, de futurs citoyens, que participer à la vie citoyenne, c’est aussi participer à la défense de leur pays.

Le dernier quart d’heure a été consacré à de nombreux échanges sur la vie quotidienne du soldat, sur les valeurs à défendre.

JPEG - 33.3 ko
JPEG - 47 ko

Nous avons rendu visite à nos correspondants en janvier et voilà qu’ils viennent en Bretagne depuis Tüingen, dans le sud de l’Allemagne près de Stuttgart. Arrivés avec le soleil, samedi 14 avril, ils profitent de la semaine exceptionnelle pour visiter Pontivy, la biscuiterie Joubard, découvrir la côte à Carnac, Quiberon ou sur l’île aux Moines, nous allons aussi à Vannes. Au collège, plusieurs activités leur font aussi découvrir la vie de l’établissement (participation à des cours, travail commun avec leurs correspondants sur les systèmes scolaires français et allemands, course d’orientation à la Coulée Verte...). Ils découvrent avec étonnement la vie dans une famille française et à l’école, de quoi repartir avec plein de bons souvenirs en Allemagne.

JPEG - 131.2 ko

Voir en ligne : Voir toutes les photos

Toutes les classes de 6ème se sont rendues à la Médiathèque de Pontivy avec leur professeure de Français et la professeure-documentaliste. Ils ont visité les différents espaces de la Médiathèque : les romans pour les âge, les contes, les documentaires, les mangas, les revues, les albums et les bandes dessinées, les CD et les DVD, l’espace multimédia. Puis, ils ont emprunté un livre de la Médiathèque dans la sélection préparée par Christelle, la bibliothécaire chargée de les accueillir. L’objectif est de lire ce roman et de le présenter sous forme de marque-pages qui sera mis à disposition des lecteurs de la Médiathèque.

Après le choix de leur livre, certains élèves ont pu bénéficier de la présentation, par Jérôme, bibliothécaire aux Archives, de l’exposition sur les Indiens d’Amérique du Nord mise en place à l’occasion de la Biennale du Livre d’Histoire. D’autres ont pu profiter du lieu pour commencer la lecture du roman choisi pour leur présentation.

JPEG - 27.2 ko
JPEG - 26.9 ko
JPEG - 23.7 ko
JPEG - 27 ko

Ce jeudi 12 avril 2018 a eu lieu le vernissage de l’exposition. Dès 19h, la galerie d’art se remplit de curieux de tout âge. Tous ont les yeux rivés sur les témoignages recueillis par nos élèves de 3e.

Après un long moment de silence, les langues se délient. Chacun donne ses impressions, ses interrogations. On examine les objets dans les vitrines, eux aussi témoins de cette période difficile qu’est la seconde guerre mondiale.

Nos élèves de la 6e à la 3è échangent leurs idées. Les membres de l’association des anciens combattants et des conseillers municipaux de Pontivy discutent des témoignages. Après quelques mots de monsieur DUAULT, deux élèves racontent la démarche pour arriver à ce travail final. Il a fallu d’abord trouver les témoins. Mazarine est allée à Belle-île revoir ses grands parents. Elle avoue avoir appris de nouvelles choses d’eux et surtout de renouer un contact parfois un peu perdu. Maël, quant à lui, a interrogé par téléphone un inconnu. Mais quel inconnu ! Ce monsieur a été réquisitionné pour le STO. Il est parti travailler en Allemagne, fabriquant pendant son temps libre des objets en bois. Nous terminons nos interventions autour d’un petit buffet.

Au loin, une journaliste interroge une personne âgée assise entre un adolescent et une jeune femme. Cette dame est un témoin. Elle vivait à Morlaix pendant la guerre et là-bas, la vie n’était pas facile. "Plusieurs fois par jour, les sirènes retentissaient pour annoncer les bombardements. Une école maternelle a été bombardée. Quelle horreur ! " me dit-elle. Son récit est affiché sur les murs, la jeune femme est sa petite fille et le jeune garçon est son arrière-petit-fils. Quelques instants plus tôt, il lui tenait le bras pour lui présenter l’exposition. C’est l’image que je veux garder de ce moment : celle de Maxime devenu le passeur d’histoire du récit de son arrière-grand-mère.

JPEG - 84.5 ko


Le lundi 9 avril, les classes de 6ème3 et de 6ème4 se sont affrontées pour la 2ème manche du défi lecture. Répartis en 3 groupes, les élèves ont tourné dans les 3 ateliers pour tenter de rapporter le maximum de points. Les ateliers, les questions, le Pictionary et le défi orthographe, étaient encadrés par les professeures de Français et la professeure-documentaliste. Les 6ème4 ont tout fait pour rattraper leur retard du 1er trimestre mais les 6ème3 ne se sont pas laissés faire et ont remporté la 2ème manche.

Le lundi 16 avril, c’était au tour des classes de 6ème1 et de 6ème2 de s’affronter pour la 2ème manche. Les 6ème1 qui avaient gagné la 1ère manche ont gardé leur avance. C’est eux qui remportent le défi, même si les 6ème2 ont tout fait pour l’emporter.

PDF - 2.7 Mo
PDF - 2.2 Mo

Bravo à la classe de 6ème3

Bravo à la classe de 6ème1


Derniers articles