Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Histoire - Géographie > Sous le soleil de la Normandie
Publié : 2 mars

Sous le soleil de la Normandie

JPEG - 108.7 ko

Du 26 février au 28 février, les élèves de 3e1 et 3e4 se sont rendus sur les lieux de mémoire de la seconde guerre mondiale en Normandie. Ils ont d’abord visité le mémorial de Caen. En fin de journée, le groupe a rejoint un hôtel à Asnelles, en bord de Manche.

Le lendemain, après un copieux petit déjeuner pour les profs, souvent « lights » pour les élèves, nos collégiens se sont rendus au musée du Débarquement d’Arromanches. Un guide assisté de maquettes et d’une remarquable vue ensoleillée sur la Manche, nous a décrit la construction et le fonctionnement du port artificiel installé dans ce lieu à partir du 7 juin 1944. Ce port, transporté d’Angleterre en kit, permettait d’assurer l’approvisionnement des troupes débarquées sur le continent à partir du 7 juin 1944. Ensuite, les élèves ont découvert le cimetière allemand de la Cambe, où reposent plus de 21000 soldats ainsi que celui de Colleville-sur-Mer dédiés aux soldats américains. Les collégiens ont pu déambuler dans les allées, au milieu de ces tombes, dans un silence pesant prenant conscience de la violence de ce conflit.

Deux sites de combat ont aussi été visités : la pointe du Hoc où les Rangers du commandant Rudder ont dû escalader une falaise de 30 m pour neutraliser les batteries allemandes. Puis, ce fut le tour de la batterie de Longues-sur-mer, toujours occupée aujourd’hui de ses canons de 150mm.

Après cette journée bien chargée, le plat de pâtes fourni par le restaurant de l’hôtel a été vite dévoré.

Jeudi 28 février, le réveil a été un peu plus long mais tous étaient prêts dès 8h pour se rendre à la batterie de Merville, près de Ouistreham. Deux guides bénévoles nous ont expliqués la prise de ce lieu stratégique par les parachutistes britanniques. Les élèves sont montés à bord d’un avion Dakota, prenant la place des soldats largués dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Après un petit détour par le cimetière de Ranville, la dernière étape du voyage à été la visite du musée Pegasus à Benouville. C’est là que se sont déroulées les toutes premières minutes du débarquement quand les « Red Devils » du commandant Howard sont arrivés à bord de planeurs Horsa pour s’emparer du pont et permettre aux troupes du débarquement de se diriger vers Paris et la Belgique. A bord de ces avions de contre-plaqué de 4mm d’épaisseur, des hommes d’à peine 20 ans sont venus en France pour rétablir la liberté et la démocratie en Europe.

Quelques réflexions d’élèves :

« Heureusement que nous n’avons pas vécu cela. »

« Je n’aurai pas aimé y être, devoir y envoyer mon fils, mon mari. »

Ils ont aussi été fortement choqué par le message d’adoration posé sur la tombe d’un combattant SS au cimetière de la Cambe, prouvant que plus de 70 ans après les événements, des hommes partagent encore des idées racistes, antisémites...

Ce 6 juin 2019 sera le 75eme anniversaire du D.Day. Très peu de vétérans pourront être présents, en raison de leur grand âge. Dans quelques années, ils ne seront plus parmi nous. C’est donc à nous qui avons eu la chance de ne pas vivre cette époque douloureuse de restituer cette mémoire pour que les extrémistes de tout camp ne gagnent jamais.


JPEG - 51.5 ko
JPEG - 63.3 ko
JPEG - 28.2 ko
JPEG - 28 ko
JPEG - 35.6 ko
JPEG - 40.2 ko