Vous êtes ici : Accueil > Projets et sorties > VISITE DU RECTEUR À ROMAIN ROLLAND
Publié : 5 septembre 2013

VISITE DU RECTEUR À ROMAIN ROLLAND

M. le recteur de l’académie s’est rendu avec Mme la directrice académique du MORBIHAN le jour de la rentrée à PONTIVY, au collège Romain-ROLLAND en présence de Henri LE DORZE, Maire de la ville.

Il a été accueilli par Jean-Jacques MERCEUR, principal du collège, en présence de M. QUENOUILLÈRE, principal du collège Charles LANGLAIS, des deux inspecteurs référents de bassin, Valérie PANZA, IEN information et orientation (56) et Johann GÉRARD, IA-IPR SVT.

Au collège Romain ROLLAND, le jour de la rentrée est consacré à une intégration spéciale des élèves de 6ème avec tous les professeurs – tandis que le principal reçoit leurs parents.

Les compétences ont été mises au cœur des apprentissages, encourageant les regards croisés pour assurer l’évaluation des élèves, allant jusqu’à une transformation des bulletins scolaires où les disciplines s’effacent derrière les compétences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, et incluent également une auto-évaluation de l’élève. Le contrat qui lie l’établissement aux élèves est de les garder jusqu’en fin de 3ème, et les professeurs soulignent les bons résultats obtenus au DNB, au DNB pro ainsi qu’au CFG pour les élèves d’ULIS et de SEGPA

En présence des équipes de direction et d’un panel de professeurs de toutes les sections et disciplines, le Recteur a évoqué le caractère remarquable de la rentrée, liés à la refondation de l’école avec, notamment, l’installation du Conseil supérieur des programmes et la mise en place des quatre cycles de trois ans, la maternelle à la 3ème, qui va impacter les années collège, et notamment le cycle III (CM1 – CM2 – 6ème) avec la liaison école-collège. Dès cette année, les conseils école-collège vont être expérimentés, avant leur généralisation à la rentrée 2014. Le Recteur a évoqué ensuite le projet académique dans lequel le parcours de chacun des élèves et la préoccupation de ne laisser partir aucun élève sans diplôme sont au cœur.

Les principaux et leurs équipes indiquent que les établissements ont toujours été à la pointe de l’application des nouvelles lois. Ils insistent sur les parcours différents (au collège Romain ROLLAND, SEGPA, ULIS, internat avec certains élèves qui viennent de loin et qui ont bénéficié dès la semaine dernière d’un stage d’intégration de kayak et d’escalade). La prise en compte individuelle des parcours de chacun des élèves, dotés de compétences différentes, implique que chaque enfant doit atteindre sa propre réussite, non pas en ciblant un niveau de performance à atteindre, mais en valorisant la progressivité des apprentissages ("L’enjeu est moins d’arriver le premier que de faire mieux que la veille"). C’est cette progressivité des parcours qui fait l’objet d’un "contrat de confiance" entre l’établissement et l’élève.

Le Recteur a rappelé l’importance, comme c’est le cas à Romain ROLLAND, de bien construire les orientations de ces parcours avec le concours, le soutien et l’aval des parents d’élèves.

La cohérence territoriale entre premier et second degré doit encore, selon les principaux, être travaillée, à l’échelle du BAPE qui est ici très pertinent. Ce chantier de structuration du maillage territorial est en cours : trois réunions avec les écoles sont déjà prévues dans le courant du prochain trimestre. Le Recteur indique que l’on se situe dans un contexte d’expérimentation, et qu’aucun texte ne viendra dicter ce qui doit être fait. La complicité des deux collèges publics de la ville est soulignée pour la continuité des parcours, qu’il s’agisse de liaison école-collège (le début du collège) ou d’orientation (la fin du collège) : les deux principaux veulent ouvrir le champ des possibles pour leurs élèves, en se dotant également d’outils de suivi de leurs cohortes dans les lycées. Les collèges ont été retenus comme terrain d’expérimentation pour l’orientation « le dernier mot laissé aux familles ». Ils en attendent un renforcement du dialogue avec les familles pour développer l’ambition scolaire, vers les voies générales technologiques et professionnelles et, ce faisant, l’élévation du niveau de diplômes des élèves. Au final, une rentrée où les équipes des deux collèges publics de Pontivy font écho à la sérénité évoquée par le Recteur en période de pré-rentrée…