Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > 4.1. Disciplines > Histoire - Géographie - EMC > Des 6èmes, archéologues en herbe à Romain Rolland
Publié : 9 décembre 2020

Des 6èmes, archéologues en herbe à Romain Rolland

Lundi 7 et mardi 8 décembre, les élèves de 6ème sont devenus pendant 2h30 des archéologues, spécialistes de l’Egypte ancienne.

Après un bref passage dans le CDI pour rappeler un peu l’histoire de l’Egypte, les élèves se sont retrouvés devant une zone de fouilles installée dans le foyer.

Les questions ont été très nombreuses dévoilant une très grande curiosité de nos élèves et une excellente attention face au discours passionné de l’archéologue Yann KERGOËT, en charge de ces ateliers. Les élèves ont appris notamment que Ramsès ll aurait eu 60 femmes et plus de 150 enfants !

La 1ère étape du travail de l’archéologue est de quadriller la zone de fouilles. Puis chaque groupe d’apprentis archéologues a dégagé sa zone de fouilles à l’aide d’un pinceau, d’un fond de bouteille. Il fallait ôter tout le sable pour rendre visible les différents objets.

Ensuite, les élèves ont cartographié leurs trouvailles sur un petit carnet. Il a fallu repérer l’emplacement de l’objet, son utilité.

Ils ont appris que dans chaque tombe, il y avait 365 statuettes d’oushebtis (serviteurs de Pharaon). D’après les croyances égyptiennes, chaque début de journée, l’oushebti se levait pour aider Pharaon dans la journée. Le soir, il se recouchait pour laisser sa place au suivant le lendemain matin. La description de la scène de la momification a été l’objet de nombreux écœurements des élèves.

Il est surprenant de constater que parfois les élèves les plus minutieux sont ceux qui bougent le plus en classe. Peut être nos enfants ont-ils besoin de plus de travaux manuels et que des moments sans le numérique seraient bienvenus...






Voici quelques impressions d’élèves.

« Je fouille tout doucement dans le sable, je nettoie. J’ai trouvé une statue. C’est très amusant ».

« C’est bien, c’est cool ! En fait on dirait qu’on est de vrais archéologues ».

« Je vais faire cela à la plage. On ne sait jamais. Je vais peut-être trouver un trésor ».

« On a appris plein de choses. Il faut être très minutieux. »

« J’aime bien trouver des choses. »

« Cela nous apprend beaucoup de choses. On a plein de questions. On veut savoir pleins d’autres choses ».

« C’est bien, cela prend tu temps ».

« C’était déjà ma plus grande passion et je vais être encore plus passionnée. Je sais ce que je vais demander à Noël, un kit d’archéologie. Je voudrais faire un stage d’archéologie ».

« Ce qui est difficile c’est de ne pas déplacer les objets ».

« C’est hyper bien. Super méga génial ! »

« Cela est ancien mais c’est super bien conservé. Les pyramides leur servaient de cercueils. Certaines personnes avaient des privilèges. Chacun avait son rôle dans l’Égypte antique »

« C’est galère car c’est difficile de ne pas faire bouger les objets ».

F.HENO